Innovation: résines biopolymères à partir de fibres de biomasse non alimentaires

Ordre des agronomes du QUébec

COMMUNIQUÉ – Leamington (Ontario), le 31 mai 2013 – Le
gouvernement Harper permet à une société de commercialiser un
bioplastique « vert », découlant d'une technologie novatrice mise au
point à l'Université de Guelph, a annoncé aujourd'hui le député Dave Van
Kesteren (Chatham-Kent-Essex), au nom du ministre de l'Agriculture,
Gerry Ritz.

« Notre gouvernement pense qu'un soutien stratégique à
des sociétés canadiennes innovatrices est un investissement judicieux
dans notre économie, a déclaré M. Van Kesteren. Cette technologie
novatrice mise au point au Canada permettra aux producteurs de trouver
de nouveaux marchés et d'ajouter de la valeur à leurs produits,
augmentant ainsi leurs profits. »

Competitive Green Technologies a
reçu une contribution remboursable de 360 000 $ du Programme
d'innovation en agriculture pour acheter et installer le matériel de
production de résines biopolymères à partir de fibres de biomasse non
alimentaires. Ces composés doivent servir de matière première dans
l'industrie du moulage des plastiques afin de fabriquer des produits
comme des conteneurs et des pots à fleurs. La technologie de formulation
des biorésines a été mise au point par le Bioproducts Discovery and
Development Centre de l'Université de Guelph, et la société a acquis une
licence exclusive de dix ans en Amérique du Nord.

« Cet
investissement a facilité la commercialisation des premiers
biocomposites à base de fibres agricoles cultivées au Canada et destinés
au marché de la consommation. C'est vraiment un signe avant-coureur du
développement d'une bioéconomie locale—près du point de production des
fibres agricoles, a déclaré M. Mike Tiessen, président de Competitive
Green Technologies. Cet investissement pavera la voie à l'innovation
agricole et aidera l'agriculture canadienne à établir des liens avec le
secteur manufacturier, à améliorer la protection de l'environnement et à
soutenir une bioéconomie naissante. »

Ce projet a bénéficié
d’une aide du Programme d'innovation en agriculture—une initiative de 50
millions de dollars annoncée dans le cadre du Plan d'action économique
du Canada de 2011. Ce programme, qui a pris fin le 31 mars 2013,
découlait de l'engagement du gouvernement à aider les producteurs
canadiens à profiter de résultats scientifiques et technologiques
d'avant-garde.

Le nouveau cadre stratégique Cultivons l'avenir 2,
entré en vigueur le 1er avril, comprend le programme Agri-innovation,
dont le budget est de 698 millions de dollars sur cinq ans et qui est
destiné à servir de catalyseur de l'innovation en soutenant la
recherche, le développement et la commercialisation de nouvelles idées
qui donnent lieu à de nouveaux produits et technologies.

Cultivons l'avenir 2
prévoit un investissement de plus de 3 milliards de dollars sur cinq
ans dans l'innovation, la compétitivité et le développement des marchés.
Pour plus d'information sur cet accord et sur le nouveau programme Agri-innovation, consultez le site http://www.agr.gc.ca/cultivonslavenir2.

Source

Jeff English
Attaché de presse
Cabinet de l'honorable Gerry Ritz
613-773-1059

Votre commentaire