Aide fédérale pour les exportations canadiennes de boeuf

COMMUNIQUÉ – Edmonton (Alberta), le 8 novembre 2013
L'honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé et députée
(Edmonton–Spruce Grove), a annoncé l'octroi d'une aide fédérale pour
les exportations canadiennes de boeuf et de bovins aujourd'hui à
l'occasion de l'événement Farmfair International, tenu au centre
d'expositions de la société Northlands à Edmonton (Alberta). Grâce à
deux investissements de près d'un million de dollars du gouvernement du
Canada, les éleveurs de bovins canadiens disposeront sous peu d'un
système d'assurance-production intégré et d'un soutien accru qui leur
permettront de tirer parti de nouveaux débouchés à l'exportation pour
leurs animaux de qualité supérieure.

« L'industrie des bovins de boucherie est un moteur économique
important qui crée des emplois et aide à maintenir la compétitivité et
la rentabilité du secteur agricole canadien, a déclaré la ministre
Ambrose. Le fait d'exposer leurs produits de qualité supérieure ici, au
salon Farmfair International, aidera les éleveurs de bovins canadiens à
conquérir de nouveaux marchés et à accroître leurs ventes à
l'exportation. »

Un investissement maximal de 717 500 $ permettra à la Canadian Cattlemen's Association
(CCA) de créer des modules de biosécurité, de soin des animaux et de
gérance environnementale et d'incorporer ceux-ci au programme de
salubrité des aliments à la ferme Verified Beef ProductionMC (VBP). Ce système intégré offrira un programme tout-en-un aux producteurs de boeuf.

« Les producteurs de boeuf canadiens excellent dans l'élevage des
bovins et leurs pratiques de production crédibles témoignent de cette
excellence, a déclaré Rob McNabb, directeur général de la CCA.
En ajoutant des éléments importants comme le soin des animaux et la
gérance environnementale à notre programme à la ferme dirigé par
l'industrie, nous permettons à notre secteur de mieux gérer ces
éléments et d'offrir un choix aux consommateurs. »

Le nouveau système d'assurance intégré VBP
fera réaliser des économies aux producteurs étant donné qu'ils devront
se soumettre à une seule vérification de la salubrité alimentaire à la
ferme couvrant les quatre modules plutôt qu'à quatre vérifications
séparées. En outre, le logo VBP
indiquera aux consommateurs que les produits du boeuf canadiens
satisfont non seulement aux normes de salubrité les plus élevées, mais
aussi à des normes rigoureuses de biosécurité, de bien-être des animaux
et de protection de l'environnement.

Le gouvernement du Canada investit également 200 000 $ pour aider la
société Northlands à rehausser l'image de marque de l'événement
Farmfair International et à attirer de nouveaux acheteurs internationaux
à l'une des expositions agricoles les plus prestigieuses du Canada.
Northlands mettra sur pied l'International AgBusiness Centre, un
endroit où les exportateurs canadiens pourront établir des relations
commerciales avec des acheteurs potentiels.

« En tant qu'une des sociétés agricoles les plus anciennes et les
mieux établies du Canada, Northlands est vouée à la prospérité de
l'agriculture non seulement en Alberta mais aussi à l'échelle
internationale, a déclaré Richard L. Andersen, président directeur
général de Northlands. L'événement Farmfair International est une
destination de choix pour les acheteurs du monde entier. Grâce à cette
aide gouvernementale, Northlands dispose de ressources pour créer un
environnement favorable au progrès dans l'industrie. »

Northlands tient l'événement Farmfair International, une des
expositions agricoles les plus importantes du Canada, depuis 40 ans.
Plus de 90 000 invités y viennent chaque année pour voir, exposer et
acheter du bétail de première qualité. Cette année, Farmfair
International est fière d'accueillir, en plus des éleveurs locaux, plus
de 60 acheteurs des États-Unis, du Royaume-Uni, de la Russie, du
Kazakhstan, du Mexique, de l'Australie et de la Colombie.

Les investissements d'aujourd'hui font suite à l'annonce par le
premier ministre Stephen Harper de la conclusion en principe d'un
accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union
européenne (UE) le mois dernier, accord qui renforcera considérablement
les liens en matière de commerce et d'investissement qu'entretiennent
les deux partenaires et favorisera la création d'emplois et de
débouchés pour les Canadiens. Sous le régime du nouvel accord, les
producteurs de boeuf canadiens jouiront de l'accès en franchise de
droits au marché de l'UE pour un
volume annuel maximal de 50 000 tonnes de boeuf, ce qui représente des
ventes additionnelles de 600 millions de dollars.

Le programme Agri-marketing est une initiative quinquennale de 341 millions de dollars du cadre Cultivons l'avenir 2.
Le volet Systèmes d'assurance appuie les projets dirigés par
l'industrie qui consistent à élaborer des normes ou des systèmes
d'assurance nationaux, comme des systèmes de salubrité des aliments,
des systèmes de surveillance de la santé des animaux et de la
protection des végétaux, des normes de marché en matière d'attributs et
de qualité et des systèmes de traçabilité, ainsi que les outils
connexes. L'objectif du volet Développement des marchés est de renforcer
et de promouvoir la capacité du Canada d'élargir ses marchés
intérieurs et extérieurs en entreprenant des activités de promotion
pour aider à positionner et à différencier les produits et les
producteurs canadiens, et de veiller à ce que l'industrie soit en
mesure de satisfaire aux exigences des marchés.

Le nouveau cadre stratégique Cultivons l'avenir 2, qui est
entré en vigueur le 1er avril 2013, continuera de stimuler l'innovation
et la croissance à long terme au Canada. En plus d'offrir de généreux
programmes de gestion des risques de l'entreprise, les gouvernements
ont convenu d'investir plus de trois milliards de dollars sur cinq ans
dans l'innovation, la compétitivité et le développement des marchés.

Pour obtenir d'autres précisions sur l'accord Cultivons l'avenir 2 et le programme Agri marketing, veuillez consulter le site Web http://www.agr.gc.ca/cultivonslavenir2.

Jeff English

Attaché de presse


Cabinet de l'honorable Gerry Ritz

 

Votre commentaire