Grandes entrevues UPA

Jacques Cartier

Quand on parle de l’avenir de l’agriculture au Québec, il faut parler de la fin du monopole de l’UPA mais aussi de remplacer le lien entre le remboursement de taxes et l’appartenance à un syndicat. « C’est tellement important parce qu’aujourd’hui les gens du MAPAQ deviennent des pourvoyeurs du mouvement syndical agricole ». Au cours d’une entrevue à Saint-Apollinaire aujourd’hui, M. Jacques Cartier, président du Conseil des entrepreneurs agricoles, a ajouté : « Pour nous c’est un non sens. Il n’y a aucun travailleur dans aucune entreprise qui a des avantages comme le fond de pension qui sont reliés à ses paiements de cotisations ».

Laisser un commentaire