AGRICULTURE pluralisme agricole Union paysanne UPA

Le mea culpa est-il nécessaire à l’Union paysanne pour mieux avancer ?

Maxime Laplante de passage à LVATV nous parle de son regard sur l’avenir de l’agriculture et évoque le travail de l’Union paysanne ces dernières années pour se faire reconnaître dans l’espace médiatique et la société civile. Il évoque aussi les relations entre l’Union paysanne, le CEA et l’AQINAC. Il annonce des actions plus marquantes si la Régie des marchés n’entend pas le discours de ses membres.

Laisser un commentaire