Terres agricoles : «La fixation sur la taxe est un faux débat!» – Sylvain Charlebois

(LVA) Sylvain Charlebois a pris quelque temps au cours du week-end dernier lors de son passage dans la région de Québec pour s’entretenir avec Yannick Patelli, éditeur de La Vie agricole, pour échanger sur les enjeux actuels de l’agriculture et de l’agroalimentaire.

«Le vent santé c’est partout en Occident»

Il évoque le potentiel de marché suite au nouveau guide alimentaire : « Le vent santé c’est un vent qui souffle partout en Occident pas seulement au Québec et au Canada. C’est un potentiel de marché que les investisseurs vont devoir reconnaître». Il faut, dit-il, démystifier la transformation alimentaire qui est parfois très bonne malgré ce qui se dit.

Avec la gestion de l’offre, on a créé une valeur artificielle dit Charlebois

Il se confie sur sa perception des fonds d’investissement dans le domaine des terres agricoles

« La solution à mon avis est d’avoir un rendement financier, être reconnu par sa valeur économique. Ce qui arrive au Québec et c’est l’héritage de la gestion de l’offre, on a créé une richesse artificielle!» dit-il.

Il souligne que la fixation sur la taxe est un faux débat !

Sur le congédiement de Louis Robert

Sylvain Charlebois a été surpris du commentaire du ministre Lamontagne sur le congédiement de l’agronome Louis Robert mais il pense que le cas Robert représente «un problème qui est beaucoup plus vaste au Québec. C’est la présence de conflit d’intérêts entre la recherche, le gouvernement et le secteur privé».

Sur la vague caquiste et la tendance plurielle du ministre Lamontagne

Pour Sylvain Charlebois, qui rencontrera le ministre Lamontagne en mai prochain, se dit rassuré par un homme qui s’intéresse à toutes les factions de l’agriculture.

Votre commentaire