« On aimerait que notre ministre nous suggère des portes de sortie»- Roland Champagne, acériculteur.

(LVA) Roland Champagne, producteur acéricole en conflit avec sa fédération, dit se battre pour l’ensemble de la profession. M. Champagne était venu au studio de LVATV il y a quelques mois pour exprimer son désaccord avec le système actuel. Après des saisies survenues ce printemps dans son érablière, il a souhaité nous recevoir sur le terrain. LVATV et La Vie agricole sont allés à sa rencontre à Inverness. Roland Champagne risque maintenant la saisie de son pick-up, de son camion, de ses tracteurs, de sa maison, mais il a décidé de se battre jusqu’au bout :

« Mon souhait c’est d’être libre de produire du sirop d’érable en toute liberté (…) Les producteurs ne peuvent plus parler (…) On a aucun syndicat pour nous protéger (…) On aimerait bien que notre ministre de l’Agriculture vienne à notre rencontre pour nous suggérer des portes de sortie(…) Y’aurait juste un mot à dire : ‘’Les quotas, y’en a plus, produisez les acériculteurs!’’»

Il s’exprime aussi sur les paiements en retard de la Fédération. Dans son cas, il dit attendre des paiements depuis 2012. Il craint qu’aujourd’hui que la Fédération veuille mettre la main sur les petits contenants. Écoutez une entrevue courageuse et forte en émotion !

Votre commentaire