LAIT : «Nos jeunes c’est pas qu’ils veulent plus c’est qu’ils peuvent plus !» dit André Fouillet


(LVA) André Fouillet fromager et conseiller technique en laiterie et  fromagerie est venu au studio de LVATV le 20 janvier rencontrer Yannick Patelli, éditeur de La Vie agricole, pour parler des raisons qui selon lui limite la production de fromages de grande qualité au Québec. M. Fouillet souhaite mettre fin à l’ensilage dans la production laitière du Québec.

André Fouillet prône le retour au pâturage et le ramassage du foin. L’ensilage engendre, selon lui, la faim chez l’animal et des maladies. Il conteste par ailleurs par cette méthode « le surmenage des vaches laitières».

Il estime qu’une pratique «plus saine» serait favorable au bien-être animal et au bien-être des humains. Il conteste donc unilatéralement les défenseurs d’un bon ensilage !

La fin de l’ensilage pour sauver la gestion de l’offre !

André Fouillet explique au cours de cette entrevue comment la fin de l’ensilage pourrait contrer l’importation des fromages et protéger la gestion de l’offre. André Fouillet voit par ailleurs un avenir dans l’agriculture de proximité si l’on change les structures. Il estime que les producteurs n’ont plus leur droit de parole dans les coopératives laitières : «Y’ a trop d’intermédiaires», dit-il.

Les structures sont définitivement trop grosses aux yeux de M.Fouillet.

Arrêter le lait de mauvaise qualité !

Dans les derniers accords internationaux, il déplore qu’on n’ait pas tenu compte de l’agriculture de proximité : «Ce n’est pas en faisant beaucoup de lait de mauvaise qualité que l’on fait des bons fromages», explique André Fouillet.

Il critique le modèle québécois qui impose à tous de produire «tout le monde pareil »!

Il évoque l’impossibilité pour la gestion de l’offre de maintenir le prix du quota si le Québec veut une relève dans le monde du lait : «Nos jeunes c’est pas qu’ils veulent plus c’est qu’ils peuvent plus !».

Votre commentaire