Le glyphosate est parmi les produits les plus sécuritaires en agriculture selon Jocelyn Michon

Jocelyn Michon et Yannick Patelli

(LVA) Le producteur Jocelyn Michon a participé ce matin sur LVATV à l’émission Face à Face animée par Yannick Patelli, éditeur de La Vie agricole. Il y a prétendu que le bio est la cause de l’agribashing vécu par l’agriculture actuellement et assure que le glyphosate est bon pour l’agriculture.

Jocelyn Michon a rappelé que le bio n’est même pas capable de garder 10 % de ses sols en santé : « En bio, on prétend que les sols sont en santé alors qu’ils ne le sont pas!» dit le producteur.

Le glyphosate est parmi les produits les plus sécuritaires en agriculture actuellement.

«Le bio a beaucoup d’argent à dépenser en communication, en promotion et en propagandes trompeuses et malhonnêtes.», dit-il.

Pesticides : faux débat!

Concernant le travail dit de ‘’semis direct’’ dans les champs, expertise qu’il défend, il estime qu’elle a subi une mauvaise publicité en raison du débat sur les pesticides qui a dévié. Pour lui, le problème des pesticides est un faux débat.

Des ministres de l’Agriculture souvent déconnectés

Sur le passage de Laurent Lessard au MAPAQ qu’il a lui-même sensibilisé au semis direct, il reconnait que cela n’a amené à aucune évolution sous sa gouverne.

Il précise aussi au cours de l’entrevue, que même s’il espère des résultats du ministre de l’Agriculture actuel, qu’en ce qui concerne un plan concret de la santé des sols au MAPAQ, tout est bloqué !

Les pesticides, comme des médicaments!

Jocelyn Michon ne voit pas l’invasion des compagnies pour accentuer la vente des pesticides qui selon ses pratiques restent nécessaires. Il se positionne dans la lignée de l’Institut Jean-Garon : les pesticides sont des médicaments dont il faut user comme tels : « Dans une bouteille d’aspirine si j’en prends deux c’est bon pour ma santé, mais si je prends la bouteille au complet c’est nocif!», explique-t-il.

II profite de son passage en studio pour nous parler de l’affaire Louis Robert et de ses observations en France lui qui revient de plusieurs régions de l’hexagone : Vendée, Bretagne, Touraine, Hauts de Provence.

Recommended For You

About the Author: Yannick Patelli

Votre commentaire