«Tout est fait sous la pression de l’UPA» dit Maxime Laplante

Ordre des agronomes du QUébec

Pour l’Union paysanne, on marche dans le mauvais sens, sous la pression de l’UPA. Les subventions, dit Maxime Laplante, ne sont pas orientées dans le sens du discours que l’on entend.

Votre commentaire