Laval adopte un nouveau code de l’urbanisme et marque une nouvelle ère pour l’aménagement de son territoire

L’adoption du nouveau code de l’urbanisme (CDU) de la Ville de Laval marque le début d’une nouvelle ère dans la façon de concevoir et d’aménager son territoire. Au terme d’un chantier colossal de révision de ses règlements d’urbanisme, Laval devient la première ville du Québec à appliquer à l’ensemble de son territoire une approche règlementaire basée sur la forme urbaine (Form-based Code) plutôt que sur la séparation des usages. Cette approche novatrice permettra de favoriser la création de milieux de vie sains, conviviaux et à échelle humaine.

À cette toute nouvelle réglementation, qui entrera en vigueur à l’automne, s’ajoute également l’adoption des programmes particuliers d’urbanisme (PPU) Centre-ville, Cartier et Gare Sainte-Rose. Ces derniers définissent une vision d’aménagement et programment les interventions municipales nécessaires pour chacun de ces trois secteurs stratégiques de la ville.

2000 rencontres et 260 mémoires plus tard

« Enfin! Cette adoption est une mise à jour majeure qui arrive après 50 ans d’attente. Je pense que l’on peut certainement parler d’un moment historique pour Laval. Nous façonnons actuellement le développement de Laval pour les dix, cinquante, voire 100 prochaines années! Il faut savoir qu’à plusieurs égards, notre ancien code était figé dans le temps, plusieurs décennies en arrière, et nous liait malheureusement les mains encore aujourd’hui. Dans les faits, ce nouvel outil nous permettra d’encadrer plus intelligemment le développement de notre ville, de mieux protéger notre environnement et de faire de Laval une ville à la fois plus belle et plus agréable à habiter. Je suis extrêmement fier du travail accompli par toutes les personnes impliquées, mais aussi par les innombrables Lavalloises et Lavallois qui ont participé à ce processus inclusif au cours des dernières années. Après 3 ans de travail, plus de 2 000 rencontres, plus de 260 mémoires et plusieurs maux de tête… nous sommes nombreux à souffler un soupir de soulagement! Je suis convaincu que tout le monde y trouvera son compte à part peut-être ceux et celles qui souhaitaient construire des tours à condos en plein cœur de nos milieux naturels. La densification à Laval pourra maintenant se faire selon des standards clairs et mieux établis. », a déclaré Stéphane Boyer, maire de Laval

La participation citoyenne au nouveau CDU

Le CDU ainsi que les trois PPU ont fait l’objet d’importantes démarches de consultation citoyenne au cours des dernières années. Mieux que de simplement contribuer à la bonification des projets de règlement, les nombreuses activités d’information et de consultation qui ont été menées auprès des citoyens, organismes, commerçants, grands propriétaires et promoteurs ont été le cœur et les poumons de la démarche, laquelle consiste à façonner un avenir répondant aux aspirations et aux besoins des Lavallois.

« Revoir les règlements d’urbanisme représente […] un moment charnière où l’on trace les balises de ce à quoi ressemblera la ville dans quelques décennies. Plus particulièrement, le CDU vient fixer directement les droits et les devoirs des résidents et des propriétaires pour l’aménagement de leur terrain. D’où la mobilisation importante qu’il a suscitée. Cette mobilisation sans précédent témoigne de l’intérêt marqué des Lavalloises et Lavallois pour ces sujets et du dynamisme de la Ville. », ont spécifié Basil Cavis, Ariane Émond et Marie-Odile Trépanier, membres du comité aviseur du CDU

Votre commentaire