L’Institut Jean-Garon en appui à la pétition de duBreton

En février dernier, duBreton a lancé une pétition en ligne et a reçu l’appui de près de 2000 signataires et de plus plusieurs parties prenantes notamment de l’Institut Jean-Garon mais aussi de l’association pour le commerce biologique du Canada, des municipalités de Rivière-du-Loup et de Saint-Bernard en lien avec la demande d’exclusion du Plan conjoint de la mise en marché des porcs du Québec. L’entreprise duBreton a également demandé l’appui de tous les députés de l’Assemblée nationale.

DuBreton dit subir une injustice comme d’autres producteurs indépendants et entreprises familiales. Le président de la compagnie., Vincent Breton demande que l’on cesse de financer la production de porcs de masse rappelant que contrairement à son historique l’ASRA ( assurance stabilisation des revenus agricoles)  n’est devenue qu’un soutien à l’industrie,

Il rappelle que les producteurs de porcs de spécialité comme lui ne reçoivent aucune aide alors qu’ils contribuent par le biais d’une cotisation spéciale au financement des porcs de commodités dont le secteur est en difficulté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *